World Cup Miami 2018

LUCIE BELBEOCH IMG_1519 World Cup Miami 2018

World Cup Miami 2018

Pour débuter cette belle année 2018, rien de tel qu’une étape de la World Cup ! Celle-ci se déroulait à Miami du 23 au 28 janvier.

 

Quelques jours de mise en jambe

LUCIE BELBEOCH IMG_0286-e1517340811689-225x300 World Cup Miami 2018

C’est quatre jours avant le début de la compétition que j’ai mis les pieds à Miami. En effet, il a fallu faire l’arbitrage entre louper un minimum de cours et arriver suffisamment tôt sur la compétition pour être prête.

Lors de ces premiers jours j’ai pu me reposer du trajet et du décalage horaire. Les premiers entraînements m’ont permis de retrouver mes marques sur ce plan d’eau sur lequel j’avais déjà eu l’occasion de naviguer l’année passée.

J’en ai également profité pour faire quelques visites touristiques comme les Everglades et leurs aligators, Miami beach, Cocowalk, le quartier cubain de Little Havana, le quartier artistique de Wynwood …

Il me tardait de retourner sur une ligne de départ depuis ma forte déception lors du championnat du Monde au Japon en septembre dernier. Aussi, j’allais enfin pouvoir jauger le travail effectué tout au long de l’hiver.

LUCIE BELBEOCH IMG_1499-300x225 World Cup Miami 2018

LUCIE BELBEOCH IMG_0893-225x300 World Cup Miami 2018

à

Début de la coupe du Monde

a

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-01-23-à-21.36.53-300x221 World Cup Miami 2018

Mardi fut donné le coup d’envoi de cette première World Cup de la saison. La journée fut longue car le vent a mis du temps à pointer le bout de son nez. C’est vers 16h que nous avons rejoint la ligne de départ, pour une unique course. Les conditions étaient parfaites pour moi : petit vent et mer plate. Je savais que ma vitesse était très bonne dans ces conditions. L’envie de donner le meilleur de moi-même m’a tellement animé, que j’en ai grillé le départ … Une petite demi-seconde qui me coûte une disqualification pour la course … Course que j’ai menée de bout en bout en creusant un solide écart entre mes concurrentes et mon FRA 18. Forte déception donc à l’arrivée quand j’apprends la nouvelle … Mais cela n’enlève rien à la performance ! Et cela fait du bien au moral de naviguer en tête.

 

aa

Le deuxième jour

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-01-23-à-21.38.39-1-300x199 World Cup Miami 2018  Mercredi, je me réveille dernière du classement général, mais avec les crocs pour remonter au maximum ! Les prévisions étaient meilleures et nous sommes allées directement sur l’eau pour trois courses dans un vent médium.

Légèrement impacté par ma disqualification de la veille, je prends mes précautions lors des départs et me place donc en retrait … Je n’ai pas réussi à passer au-dessus de cette « peur », et je me suis donc mise en difficulté dès les départs. Par la suite, j’ai eu du mal à actualiser mes choix stratégiques afin d’exploiter au maximum le vent instable. Grâce à une bonne vitesse je reste toujours dans le match mais ai du mal à concrétiser car trop de petites « bêtises ». Je rentre des courses de 21, 11 et 14.

 

Enfin du vent

Nous l’attendions, il est arrivé ! Cela faisait un bon moment que nous n’avions pas couru dans du vent fort ! J’avais vraiment hâte de mesurer mes progrès par rapport à mes concurrentes étrangères. Effectivement, tout l’hiver, j’ai fait en sorte de m’entraîner dans du vent fort car c’était l’un de mes points faibles.

Dès l’échauffement, j’ai vu que j’avais une bonne vitesse, de bonnes sensations, cela présageait une bonne journée !
La régate fut simple, il fallait bien partir, « taper le cadre » à gauche et aller vite !!LUCIE BELBEOCH 180124_LVJR_WCS_MIAMI_55240_7420-300x222 World Cup Miami 2018

Du côté des départs je n’ai pas été extraordinaire … La faute d’un manque d’entraînement et d’expérience de départs au planning en grosse flotte. Du côté stratégique j’ai vite compris l’importance de ce côté gauche, et cela m’a sauvé à de nombreuses reprises. J’entre donc des courses de 12, 5 et 14. Les différences de places se sont principalement faites sur la qualité de mes départs. Je remonte donc à la 12ème place !

 

Et puis … trop de vent

Vendredi s’annonçait le dernier jour de qualification avant la medal race, réunissant les 10 meilleures mondiales lors d’une course ultime le samedi. C’était donc LE jour à ne pas louper pour moi ! Ma dernière chance pour accrocher le top 10 et continuer ma « remontada ». Malheureusement, le comité de course a estimé que le vent était trop fort pour que nous puissions valider des courses … Nous avons donc attendu toute la journée en espérant que celui-ci diminue mais sans succès … Avec beaucoup de frustration, j’ai donc rendu mon lycra et gardé cette 12ème place … Je ne puis m’empêcher de repenser à cette petite demi-seconde de trop du premier jour … Mais c’est le jeu ! Ainsi soit-il !

 

Cependant je suis très satisfaite de cette régate. J’ai pu voir que le travail hivernal a payé ! Je gagne en confiance et cela se voit. J’ai fait de nombreux progrès techniques ces derniers mois. Il me reste à ajuster mes départs et cela devrait me permettre d’atteindre prochainement le top 10 mondial.

Les résultats complets ici

 

Avant de repartir …

Nous nous sommes offert une superbe navigation le samedi avec nos concurrentes israéliennes et hollandaises. N’étant pas en medal race, nous avons décidé de profiter des conditions idylliques pour réaliser un grand raid autour de Miami, longeant les îles. De quoi bien faire « fumer » les cuisses avant de reprendre l’avion le lendemain !!

LUCIE BELBEOCH IMG_0396-300x225 World Cup Miami 2018

 

Prochaine étape : Camp d’entraînement international à Cadix fin février.