World Cup Hyères 2018

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-04-26-à-16.43.50 World Cup Hyères 2018

World Cup Hyères 2018

Depuis Miami …

L’hiver fut glacial en France, c’est pourquoi, afin de me préparer au mieux à l’étape de coupe du Monde d’Hyères, je me suis exportée. En effet, un bon bloc d’entraînement a été réalisé dans le sud de l’Espagne, à Cadix en février. Au programme : confrontation avec des étrangères en entraînements mais également lors du championnat d’Andalousie où je pointe à la 8ème place/38.

Après la coupe du Monde de Miami, j’ai pu identifier mon principal point faible : les départs. C’est pourquoi, j’ai décidé de m’aligner sur la coupe de France de Biscarosse où je termine à la 7ème place au scratch.

Pour finaliser ma préparation, avec le groupe France Jeunes, nous avons réalisé une semaine de test de matériels nouveaux sur Hyères. Tout est donc sur les rails pour performer !

Étape de coupe du Monde de Hyères

 

Du 24 au 28 avril, a eu lieu la 3ème étape du circuit des coupes du Monde. Après Gamagori en octobre 2017 (où j’ai décidé de ne pas participer), Miami en janvier 2018 (où je termine 12ème), Hyères a accueilli, à nouveau, le top 40 mondial.

LUCIE BELBEOCH IMG_1452-e1525248282175-225x300 World Cup Hyères 2018

J’ai débarqué à Hyères après une semaine de partiels à l’ESCP Europe de Paris. C’est donc avec une certaine fatigue que j’ai débuté quelques navigations de « re-calage ». Après seulement deux jours d’entraînements j’ai ressenti le besoin de prendre un jour de repos afin d’attaquer cette compétition avec le moins de fatigue possible. Ce fut le moment de décrocher des cours, de la pression de la compétition à venir … direction l’île de Porquerolles pour me ressourcer.

à

Début de la régate

a

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-04-25-à-21.51.38-300x190 World Cup Hyères 2018

C’est mardi que le premier signal d’avertissement fut donné. Le vent s’est fait timide, avec 3 courses dans un vent oscillant entre 6 et 10 nœuds. J’entre des courses de 7, 9 et 15ème. Des manches irrégulières expliquées par un vent hésitant entre le synoptique et le thermique, il fallait donc rester bien à l’affut des rotations du vent.

 

aa

Le deuxième jour

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-04-25-à-21.52.30-300x200 World Cup Hyères 2018

Les prévisions étaient plutôt compliquées pour cette journée de mercredi. Finalement nous avons pu valider 3 courses encore une fois dans un vent faible variant entre 3 et 6 nœuds avec un fort clapot.

Une journée plutôt difficile avec des courses de 15, 6 et 23. Encore une irrégularité marquante.

Lors de la première course je mise trop sur la gauche du parcours, finalement elle ne fut pas si payante que cela … Je prends un excellent départ lors de la course 2 et cela m’a permis de jouer avec le vent librement. Enfin, lors de la dernière course du jour, je me fais piéger par l’arrivée des garçons et de leurs coachs en bateau à moteur. En effet, je choisis pour des raisons stratégiques de partir sur la droite du parcours lors du deuxième tour, mais les remous étaient tels , après le passage des garçons, que ma vitesse fut fortement diminuée.

Je pointe à la 7ème place du classement général.

Toujours du pumping …

 

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-04-26-à-16.44.19-300x199 World Cup Hyères 2018

Jeudi fut la journée la plus compliquée en terme de météo … Le thermique n’a pas réussi à s’imposer malgré la chaleur … Nous avons réalisé une seule course où je termine à la 3ème place après une belle bataille pour la 2ème place. Le vent faible et le plan d’eau plat m’ont permis de m’exprimer au mieux, dans ces conditions que j’affectionne.

Le comité nous a lancées sur une deuxième course mais l’annule à la première bouée, où je me plaçais 4ème. Dommage pour moi donc … Cela aurait fait une belle journée !

 

Cette course de 3 me permet de grappiller une place au classement général, je suis 6ème.

 

Dernier jour de qualification avant la medal race

Vendredi, le vent fut plus soutenu, entre 10 et 14 nœuds. La journée la plus chaotique pour le FRA 18 … Je n’ai pas su trouver le juste équilibre entre le « mode dérive » et le « mode planning ». J’ai souvent été à l’envers de la flotte et cela m’a desservie. J’entre des courses de 14, 20 et 17. La dernière course fut de loin la plus difficile. Je passe avant-dernière à la première bouée, après un départ catastrophique et une vitesse moyenne. A la force des bras, je remonte plusieurs paquets sur les portants, OUF.

Cette dernière course me sauve donc et je termine la phase de qualification à la 8ème place.

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-04-26-à-16.45.02-300x147 World Cup Hyères 2018

La medal race

Superbe ! Première medal race en étape de coupe du Monde ! L’excitation prend le dessus sur la fatigue de la semaine. Malheureusement la course ne se déroule pas comme je l’avais prévu. J’enroule la première bouée en 5ème place mais je m’arrête net au premier portant … Ma technique n’était pas adaptée au clapot et mon déficit de vitesse était trop important pour pouvoir garder ma position. J’arrive donc en dernière position sous le vent … Deuxième pré : c’est reparti, tout est encore possible, je « tricote »plutôt pas mal et remonte à la 8ème place.

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-04-28-à-19.47.18-300x199 World Cup Hyères 2018

Je maintiens cette position jusqu’à la ligne d’arrivée. Mais mes concurrentes directes ont fait mieux que moi, je perds donc 2 places au classement général et termine cette coupe du Monde à la 10ème place.

Il y a du travail sur les portants, l’axe de progression est clairement identifié mais je suis très satisfaite de cette compétition ! Il y a une claire amélioration sur mon point faible de Miami : les départs. Ça progresse …

 

Revivez la medal race ici

Les résultats complets ici

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-04-27-à-19.03.38-300x199 World Cup Hyères 2018

 

Prochaine étape : Coupe d’Europe de Medemblik fin mai.