Coupe du Monde Miami 2019

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2019-02-01-à-21.39.13 Coupe du Monde Miami 2019

Coupe du Monde Miami 2019

La reprise sous le soleil

 

LUCIE BELBEOCH IMG_1011-300x200 Coupe du Monde Miami 2019  Nous voilà bien arrivés à Miami ! Il me tardait de retrouver un peu de chaleur pour profiter pleinement des entraînements … En effet, sur La Rochelle, les degrés se faisaient désirer …

Dès le lendemain de mon arrivée, j’ai mis les pieds à l’eau pour débuter une phase d’entraînements d’une semaine avec mes acolytes françaises. Un pur plaisir avec des conditions incroyables ! Du vent, une mer bleue turquoise, de la chaleur et en prime des dauphins ! GE-NIAL !

Ce fut le moment pour moi de reprendre mes marques sur ce plan d’eau. J’ai de bonnes sensations, je vais vite, les confrontations avec les adversaires étrangères me boostent !

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2019-01-29-à-17.30.59-300x179 Coupe du Monde Miami 2019

Cela fait depuis le mois de septembre que je ne me suis pas confrontée en compétition internationale, il me tarde de débuter cette régate !

Direction la cérémonie d’ouverture et c’est parti !

Feu pour la coupe du Monde !

 

C’est parti pour la première régate de la saison 2019 ! Pour ce début de championnat le vent s’est fait timide et instable … En effet nous avons passé plus de 4h30 sur l’eau le premier jour pour ne valider qu’une seule course. Le comité de course a tenté de lancer plusieurs procédures de départs, avec beaucoup de rappels généraux, de quoi jouer avec nos nerfs … Malheureusement j’ai été vue franchissant la ligne en avance sur l’une des procédures … J’ai donc été disqualifiée de cette unique course du jour … Sans doute trop d’envie, mal canalisée qui s’est traduit par cette élimination.LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2019-02-01-à-21.39.46-282x300 Coupe du Monde Miami 2019

 

Le lendemain, nouveau jour, nouveau jeu ! Je suis bonne dernière du classement provisoire, tout à gagner, rien à perdre ! C’est avec les crocs que j’arrive sur l’eau ! Un vent léger et instable encore une fois. Je prends un départ correct mais je ne parviens pas à en faire quelque chose de bien … Je me laisse enfermer sur le côté droit du parcours, qui n’était pas pertinent … Je passe très très mal à la première bouée, mais heureusement je sauve les meubles sur le deuxième tour en prenant des risques. Une course de 20ème qui me désole mais je suis d’attaque pour la suite de la journée et me rattraper ! Seulement le vent en a décidé autrement et nous sommes rentrées à terre manque de vent … Encore une fois, une seule course donc. Légère frustration.

 

Un peu plus de vent

 

Jeudi ! Les prévisions sont enfin meilleures ! Bon, nous avons tout de même passé 4h sur l’eau pour 3 courses, attendu bien 1h sous un torrent d’averses …

Mais le vent fut finalement au rendez-vous avec entre 8 et 10 nœuds.

Il y a énormément de passages de nuages pluvieux qui viennent perturber le plan d’eau, tout est incertain.

Pour la première course, je décide d’exploiter le côté gauche en partant bout de ligne, un bon départ mais un côté peu payant … Je me rattrape sur les portants et deuxième près. Pour la deuxième course, je choisis d’être moins radicale et cela paye ! Je passe dans le premier paquet à la bouée 1 mais je me complique la vie sur le portant et perds de précieuses places, la suite devint donc beaucoup plus compliquée …

Et enfin pour cette troisième course, une nouvelle fois, je repars à 0, les conditions évoluent ! Je ne parvins pas à tirer mon épingle du jeu et refais les mêmes erreurs …LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2019-02-01-à-21.38.55-300x122 Coupe du Monde Miami 2019

 

Sur cette journée bien difficile, j’étais sans doute trop concentrée sur le vent et pas assez sur mes adversaires qui me donnaient de précieuses informations (direction, pression …). J’ai de quoi progresser pour le dernier jour !

 

Un vendredi bien physique

 

Ça y est nous y sommes : dernier jour des qualifications. Cette fois-ci je vais prêter plus attention à mon environnement. 3 courses au programme dans des conditions encore irrégulières avec un vent capricieux et faible. Sur l’eau, une nouvelle fois, nous avons attendu le vent un long moment, sous un cagnard à faire tomber les mouches !

C’est donc dans un vent très faible que nous avons concouru.
Je sais que je vais très vite dans ces conditions et cela me met en confiance. Je valide une première course de 4ème me battant contre un bon groupe de Chinoises. Lors de la deuxième course, je passe 2ème sur le premier tour mais m’écarte un peu trop du paquet sur le second tour et perds quelques places, je termine 7ème. Les mains commencent à être extrêmement douloureuses avec la chaleur, l’humidité et le pumping très intense. Sur la dernière course du jour, je ne parviens pas à prendre un bon départ, étant trop collée à une adversaire d’Hong-Kong. Je subis donc et malgré ma bonne vitesse je ne parviens pas à remonter au classement et je termine 22ème.

 

Le bilan

Je clôture donc cette coupe du monde à la triste 22ème place. Une belle contre perf par rapport à ma saison dernière. Cependant pas de panique, les échéances importantes sont les championnats d’Europe et du Monde. Cette coupe du Monde était une étape vers mes prochains objectifs. Tous les voyants sont au vert : le physique, la vitesse … Il ne me reste plus qu’à ajuster quelques curseurs au niveau de la tactique pour remonter dans le top 10 mondial.LUCIE BELBEOCH IMG_1102-300x200 Coupe du Monde Miami 2019

 

Je suis satisfaite du travail réalisé sur ce bloc d’entraînement et de régate. J’ai pu me jauger par rapport à la flotte internationale. J’ai maintenant de nouveaux axes de travail pour la suite. Je quitte donc Miami sur une bonne note pleine d’espoir pour l’avenir.

 

Les résultats complets ici