Coupe d’Europe Medemblik 2018

LUCIE BELBEOCH IMG_1049 Coupe d'Europe Medemblik 2018

Coupe d’Europe Medemblik 2018

Sous pression …

 

Après une excellente coupe du Monde à Hyères (10ème), une belle remontée à la ranking mondiale (12ème et 1ère française), direction les Pays-Bas pour la coupe d’Europe ! Belle compétition avec 48 concurrentes.

LUCIE BELBEOCH b917f660-2082-46de-bab4-b7984f303c32-300x225 Coupe d'Europe Medemblik 2018  J’abordais donc confiante cette régate, cependant, avec une pression supplémentaire. En effet, sur cette semaine, j’allais être comparée directement avec mes compatriotes. Plusieurs places se jouaient pour de futures compétitions. La semaine de sélection était annoncée …

 

 

 

Le début des hostilités

C’est mardi, après deux jours d’entraînements sur place, que jLUCIE BELBEOCH IMG_1053-300x200 Coupe d'Europe Medemblik 2018  e me suis rendue sur la ligne de départ. Un début chaotique, avec un comité de course discutable, une ligne de départ mal mouillée, un parcours désaxé, de nombreux rappels généraux …

Bref cela commence mal : FRA 18 UFD à la première course de la semaine … Dur de débuter ainsi un championnat avec de tels enjeux. Par la suite, la journée fut légèrement compliquée étant donné mon retrait à la ligne, de peur de « griller » à nouveau cette ligne de départ … Des courses moyennes de 18 et 16.

Il n’en fallut pas plus pour que je me remette en question et me ressaisisse le lendemain : 2, 4 et 4 et hop remontada au classement général ! Les conditions de vent léger, oscillant et la mer plate m’ont mise en confiance.

àMM

M

A mi-parcours

Il ne restait plus que 2 jours avant d’accéder à la grande finale : la medal race. Garder la tête froide, rester focus … car les conditions ont été très changeantes en force et en direction … Jeudi nous avons couru 3 courses entre 7 et 15 nœuds, j’entre des courses de 3, 10 et 18.LUCIE BELBEOCH IMG_1049-1-300x200 Coupe d'Europe Medemblik 2018

Je continuais à travailler sur mes axes techniques, tout en gardant un œil sur mes concurrentes. A la fin de la journée du vendredi, soulagement : j’accède à la medal race à la 7ème position, avec des manches de 5, 14 et 4.

 

aa

La grande finale

 

Enfin une position favorable pour aborder la medal race ! En effet, j’étais assurée de terminer, « au pire », à la 7ème place. Impossible que l’ Hongkongaise à mes trousses me rattrape, trop de points nous séparaient. Je ne pouvais que gagner des places, mais l’écart était cependant assez conséquent.

C’est alors avec une certaine détente que j’abordais cette course. Petits airs de prévus, mais gros clapot, de quoi redistribuer le jeu.

Un excellent départ, une bonne vitesse au près, mais plus compliqué au portant, je termine à la 6ème place de cette course ! Cependant cela ne me permet pas de grappiller quelques dernières places au classement général. Je me contenterai de la 7ème place.

LUCIE BELBEOCH IMG_1045-284x300 Coupe d'Europe Medemblik 2018

Les résultats complets ici

La récompense

Qui dit sélections, dit avantages ! Cette belle semaine m’a permis d’accéder aux Jeux Méditerranéens en Espagne fin juin. Cette régate correspond à des « minis Jeux Olympiques » réunissant les nations proches de la Méditerranée. Seules 2 françaises représenteront la nation en planche à voile. Je suis donc la première sélectionnée !

Superbe, mais ce n’est pas tout. J’accède également au championnat du Monde au Danemark début août. Ce championnat du Monde ISAF est immanquable, il nous permettra de qualifier la nation pour les JO de Tokyo 2020.

Jamais 2 sans 3 … En septembre, je me rendrai au Japon pour participer au test event, où seulement 2 françaises participeront. Cette régate sera une « répétition générale » des Jeux Olympiques, 2 ans avant.

 

Que de bonnes choses donc !! Un programme chargé, une envie redoutable et une motivation sans précédent !

 

Prochaine étape : Finale de la Coupe du Monde à Marseille début juin !