Championnat du Monde ISAF

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-08-08-à-11.32.29 Championnat du Monde ISAF

Championnat du Monde ISAF

L’objectif de l’année, on y est !

Ça y est, après une année de préparation intense, le championnat du Monde ISAF c’est maintenant ! J’ai tout mis en place afin d’optimiser ma préparation technique, stratégique, tactique, physique, mentale, nutritionnelle et du matériel.

C’est pourquoi en juillet, j’ai participé à une coach regatta (régate non officielle organisée par les entraîneurs internationaux). Nous étions une trentaine à y participer. Au bout des 11 courses, je remporte cette « petite compétition ». Une victoire renforçant ma prise de confiance sur ce plan d’eau si difficile. En effet, il s’agit d’une baie plutôt fermée, le vent y est souvent perturbé, beaucoup de passages nuageux, de clapot, de courants, d’algues … De quoi bien jouer avec nos nerfs !

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-08-08-à-11.30.36-300x193 Championnat du Monde ISAF

 

Après une dizaine de jours de repos, je suis de retour à Aarhus pour le début du championnat du Monde, cette fois-ci, bien officiel !

La semaine a débuté par la confirmation des inscriptions ainsi que la jauge du matériel. En effet, en catégorie olympique, nous devons toutes avoir le même matériel. Le jury vérifie donc la conformité du matériel de chacune.

 

Ce championnat est d’autant plus important car il s’agit de la première étape pour qualifier les nations aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. En effet, pour les RSX femmes il faut qu’au moins une française figure dans le top 8 des nations. Coup de pression …

 

Les derniers réglages

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-08-08-à-11.29.42-300x198 Championnat du Monde ISAF  J’ai pu affiner mes derniers réglages les quelques jours avant le début de la compétition. L’objectif est d’éliminer les derniers éventuels doutes et de gagner en confiance.

Ces derniers réglages sont réalisés avec mon entraîneur et mes partenaires d’entraînements françaises : Delphine et Bérénice.

Plusieurs flottes ont déjà débuté leur championnat, il me tarde d’en découdre ! 000000

 

Les phases de qualifications

aa

Sur cette régate nous sommes 62 concurrentes. La flotte est donc divisée en 2 parties. Les 3 premiers jours sont consacrés aux phases de qualification. Les 2 flottes sont réparties de manière égale en fonction de la ranking mondiale. 8 courses au programme.

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-08-08-à-11.33.43-300x197 Championnat du Monde ISAF  Malheureusement nous n’avons pu courir que 6 courses de qualifications.

Le premier jour était intense avec un vent instable en force et en direction entre 13 et 20 nœuds. Des conditions où je ne me sens pas tout à fait à mon aise. Pourtant, je tire mon épingle du jeu avec des courses de 4 et 5eme. De bons départs bâbords, une excellente vitesse et un bon suivi de vent, avec tout de même quelques erreurs qui me font perdre quelques places … Mais cela reste une très bonne journée, car ici il faut rester régulière, ça payera.

Deuxième jour, changement complet de décor : petit vent et plan d’eau plat. Des conditions que j’affectionne particulièrement, et cela se voit : je remporte la course du jour devant une armée de Chinoises aux dents longues … Dommage, une seule course dans ces conditions car un orage s’invite et perturbe le vent, ne nous permettant pas de valider d’autres courses.

Je remonte à la 2eme place du classement provisoire !

Dernier jour de qualification : 3 courses de prévues dans un vent entre 8 et 10 noeuds avec du fort clapot. La vitesse est bonne, les portants excellents, mais je n’ai pas été très tranchante sur les départs et l’analyse du premier coup. Je rentre des courses de 8, 12 et 9. Cela reste placé mais attention je figure maintenant à la 9eme place.  Je limite la casse …

 

aa

Les phases de finales

aa

LUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-08-08-à-11.30.17-300x189 Championnat du Monde ISAF  Une nouvelle régate débute ! Encore moins le droit à l’erreur … Ces phases de finales ont débuté dans des conditions similaires à celles du dernier jour des qualifications. Une journée qui avait été plutôt difficile pour moi, j’ai donc décidé de changer ma façon de régater pour me donner une chance de courir aux avant-postes. Cette fois ci à l’attaque ! L’objectif est de sortir de ma zone de confort, d’aller chercher le premier coup directement et d’oublier mes réflexes conservateurs. L’envie est là, le physique est là, mais j’ai bien du mal à m’en sortir dans ce vent oscillant … Je multiplie les manœuvres et me perds dans le rythme des oscillations. Mes passages au vent sont plutôt bons mais je perds énormément sur les portants, j’éprouve des difficultés à partir au planning rapidement, je vois donc systématiquement passer des planches à mon vent … Restons calmes … Je m’améliore au fil de la journée mais cela se conclut par une journée plus que moyenne. Je tombe à la 13ème place du classement provisoire.

Il ne reste plus que 3 courses de finales ! La dernière journée de finales s’annonce compliquée avec des prévisions entre 25 et 35 nœuds. C’est après plusieurs heures d’attente que nous partons sur l’eau pour disputer ces dernières courses. J’ai la hargne pour aller chercher des courses dans leLUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-08-11-à-21.36.25-300x192 Championnat du Monde ISAF  top 10 ! Les risées sont fortes mais je m’accroche bien au wish et régate dans le bon sens : je passe la première bouée systématiquement dans le top 5, avec de supers départs bâbords. Malheureusement, encore une fois, je me pénalise avec des portants hésitants, cherchant à faire au mieux pour être dans le cœur des pressions, je multiplie les manœuvres et perds du terrain. La journée se termine donc avec de bonnes courses régulières, ce qui me permet d’atteindre le top 10 et donc la medal race !!!! En effet, je ne m’en étais pas aperçue mais cette dernière journée a été très difficile pour les concurrentes placées devant moi. J’ai su être régulière et cela a payé !

 

La Medal Race

 

C’est à la 9ème position que j’attaque cette coursLUCIE BELBEOCH Capture-d’écran-2018-08-11-à-21.36.42-300x190 Championnat du Monde ISAF  e ultime de haut niveau ! Je peux remonter à la 8ème place ou bien descendre à la 10ème. Malheureusement j’hésite au moment du départ, prendre un départ comité ou bien bout de ligne. Mon départ est hésitant et je prends du retard. Je bataille pour remonter au classement, les positions changent beaucoup mais je ne parviens pas à conclure et termine à la 9ème place. Mes adversaires directes sont devant et je conclus donc ce championnat du monde à la 10ème position.

 

Les résultats complets ici

Je suis très satisfaite de cette 10eme position. Je sais maintenant que je suis capable de naviguer aux avant-postes sur un championnat du Monde ! Cette régate confirme les progrès réalisés cette saison !

La fin de la saison 2018

Ce championnat du Monde ISAF clôture ma saison 2018. C’est officiel, la France est qualifiée pour les JO de Tokyo 2020 en catégorie RSX Femmes. Maintenant, place au repos et aux vacances bien méritées avant de débuter la saison 2019 avec la première étape de coupe du Monde à Enoshima au Japon en septembre. Et oui peu de repos … Mais la course aux JO ne va faire que de s’accélérer.