Championnat du Monde 2017

LUCIE BELBEOCH IMG_0991 Championnat du Monde 2017

Championnat du Monde 2017

Découverte des lieux

 

LUCIE BELBEOCH IMG_1042-e1505286774975-225x300 Championnat du Monde 2017

Enfin, nous y voilà : le championnat du Monde 2017 ! J’ai pu faire mes premiers pas sur le site incroyable des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : Enoshima.

Après un long voyage, il m’a fallu quelques jours pour me remettre du décalage horaire (+7h). Avec le dispositif France Jeunes féminin, je suis arrivée sur les lieux une semaine avant le début de la compétition. Ces quelques jours m’ont permis de m’acclimater à des températures très élevées (28-30° très humides). Aussi, le travail d’adaptation au plan d’eau a pu débuter avec quelques entraînements. En effet, chaque plan d’eau est très différent (clapot, houle, vent …). J’ai également pu visiter la ville d’Enoshima, ses alentours et m’essayer à quelques traditions.LUCIE BELBEOCH IMG_1017-e1505286727307-225x300 Championnat du Monde 2017

Quelques difficultés à manger avec les baguettes, pas le choix : avec les mains !

LUCIE BELBEOCH IMG_1238-300x300 Championnat du Monde 2017

Début du championnat du Monde

Etant 66 concurrentes, nous avons dû être séparées en deux flottes avec donc, une phase de qualifications avant les finales.

Pour le premier jour de ces qualifications, les conditions ont été plutôt difficiles après le passage d’un typhon. Beaucoup de houle, de clapot et peu de vent. Des conditions que je n’affectionne pas particulièrement ! Je clôture la journée avec des courses de 17 et 19 ce qui est plutôt très décevant. Mes placements sur les départs n’ont pas été bons au niveau du premier coup tactique à jouer et mon déficit de vitesse ne m’a pas permis de rattraper beaucoup de places.

Mardi était le deuxièmeLUCIE BELBEOCH 21463384_10154902951222423_4138925720398986646_n-300x182 Championnat du Monde 2017   jour des qualifications, avec un remixe des flottes. La houle s’étant légèrement calmée nous avons pu réaliser 3 courses. C’est avec une grande envie et une motivation sans fin que j’ai débuté cette journée afin de décrocher mon ticket en poule or (la première moitié de la flotte pour les finales). Malheureusement rien ne s’est passé comme je le souhaitais … La houle ainsi que la force du vent (limite planning au portant) m’ont achevé …

En effet, il s’agit là de mes deux gros axes de travail de la saison. Le cumul des deux m’a vraiment mise en difficulté, je n’ai réussi à trouver aucune issue de secours lors de cette journée. Tellement handicapée par ma vitesse, la journée fut horrible ! Je termine la phase de qualification avec des manches de 13, 24 et 16. Adieu donc, la poule or et mon objectif de la saison : le top 20 mondial.

Les finales

Passée la forte déception, je me suis remise au vert avec une journée de repos avant de débuter la phase des finales, en poule argent donc.

N’ayant plus réellement de classement à jouer, je me suis concentrée sur ma technique afin de trouver des solutions à ma vitesse pour mes prochaines venues à Enoshima.

Je termine ces trois jours de finales avec des courses de 5, 2, 7, 1, 7 et 3.

LUCIE BELBEOCH 21686092_10154913094137423_5261668979539174791_n-300x163 Championnat du Monde 2017

Au final, je me classe 36ème de ce championnat du Monde 2017. Un résultat bien loin de mes espérances après une très bonne saison, de forts progrès et un investissement sans failles.
Les résultats complets sur : http://www.rsxclass.org/worlds2017/results/women/

Place à un peu de repos, physique et mental afin de tirer le bilan de cette régate qui clôture ma saison 2017 à l’international. Je vais pouvoir faire ma rentrée scolaire à l’ESCP Europe à Paris.

 

Encore merci pour votre soutien et vos nombreux messages,

A bientôt,

Lucie

LUCIE BELBEOCH 21617762_10154902949212423_1170184108969431000_n-300x173 Championnat du Monde 2017